Comment je suis devenue bibliothécaire

Publié le par Amy

Dès mon plus jeune âge, j'ai eu un livre dans les mains. Dans mon bain déjà, mes parents me donnaient des livres en mousse ou en gros plastique imperméable (c'est mieux dans l'eau non ?). En grandissant, je suis devenue une grande consommatrice de livres. Le père Noël, la petite souris, les cloches de Pâques m'en apportaient souvent. Pour mon anniversaire, je demandais entre autres... des livres (c'est bien, je vois que vous suivez). Cette passion qu'ils avaient eux-mêmes encouragée, mes parents ne reculaient devant rien pour la satisfaire : bibliothèque, librairies, salons du livre, nous avons fréquenté (presque) tous les lieux qui pourraient contenter ma curiosité. Ainsi, j'ai fait la connaissance d'Evelyne Brisou-Pellen au salon du livre jeunesse de Fougères, et tous les ans, elle me reconnaissait et me demandait où j'en étais dans mes lectures et à l'école.

 

Bref, la petite fille grandit, elle a dix ans. Son école organise une semaine du livre et à cette occasion, fait venir une bibliothécaire pour qu'elle nous parle de son métier. Et là, à ce moment précis, la petite fille a une révélation, un déclic : c'est ça qu'elle fera quand elle sera grande : bibliothécaire. Pas institutrice, concertiste ou danseuse étoile, non, elle n'en démord pas, c'est bibliothécaire et puis c'est tout !

 

J'ai donc eu un bac littéraire, un DEUG de Lettres modernes, je me suis battue pour entrer en DEUST Métiers des Bibliothèques et de la Documentation à Rennes 2. Et puis j'ai intégré un organisme de préparation au concours de la fonction publique dans les carrières des bibliothèques. Et puis a commencé la galère des concours. Avoir un examen, ça va, mais alors un concours, bonjour l'ambiance ! Le deuxième fut le bon (j'ai eu beaucoup de chance, mais j'ai aussi beaucoup travaillé quand même). A 22 ans 1/2 (très important le 1/2) je devenais bibliothécaire adjoint spécialisée à... Paris. Bon, j'habite dans un clapier qui me coûte une fortune, mais j'exerce mon métier, pour lequel je me suis battue bec et ongles. J'ai rencontré beaucoup d'incompréhension : "bibliothécaire, c'est tout ? Pourquoi pas professeur ?"  Beaucoup de gens voulaient me décourager : "bibliothécaire, ce n'est pas un métier, on prend des secrétaires et on les met dans les bibliothèques", ou encore "vous avez trop de diplômes, on ne peut pas vous acceptez dans notre formation". Mais je tiens à remercier ici et publiquement mes parents qui m'ont toujours soutenue dans mon choix. Sans eux, je ne serais sûrement jamais devenue bibliothécaire

 

Morale : si vous avez une passion et que vous voulez en faire votre métier, foncez ! N'écoutez personne, faites vos propres recherches, vos propres démarches, forgez vous une opinion, voyez si vous pouvez satisfaire votre ambition et foncez ! Ne quittez pas votre objectif des yeux : ce sera dur, il y aura de la souffrance, du sang, de la sueur, oui mais... foncez !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Céline 19/03/2008 22:31

Je souhaite exercer le même métier que toi, et j'aurai besoin de tes conseils... si tu n'y vois pas d'inconvénients :)

Amy 20/03/2008 19:44



Bonjour ! Je t'envoie un message sur ta boîte mail. Merci de ta confiance !



Fanny 20/11/2007 21:39

Moi aussi j'adoooooooooooore mon métier. C'est celui que je souhaitais exercer petite. Je l'ai nié longtemps, et puis voilà, je me suis lancée et qu'est-ce que j'en suis heureuse ! Travailler en bibliothèque, ça permet des compensations ;o)

lit-et-rature 05/09/2007 16:17

un peu en retard (désolé j'ai un peu de mal avec over-blog) d'accord je te tiendrai au courant je rentre le 17 donc je suis encore en vacance, je savoure mes derniers jours de paix et de no-stress ^^ 

lit-et-rature 19/08/2007 19:14

c'est un très beau conte que tu nous offre là ^^je n'ai pas eu ta chance, je suis bien la seule dans ma famille à aimer lire, dans un sens je suis un peu frustrée parce que je ne peux partager mon opinion sur mes lectures avec aucuns menbres de ma famille, mais en même temps je garde précieusement cette passion en moi, car c'est mon jardin secret et puis comme personne n'aime lire chez moi j'ai une bibliothèque rien qu'à moi. J'adore aller dans les bibliothèque mais je ne pense pas que ca serait un boulot idéal pour moi, ca ne ferait que me renfermer sur moi même davantage mais par contre l'archèologie , ca c'est une autre histoire, dés septembre je vais entamer des études en histoire de l'art et archèologie et je compte bien être la meilleur.alors voila mon petit conte à moi (peut être un peu moi magique que le tien mais c'est mon conte rien qu'à moi)

Amy 25/08/2007 14:48

Bienvenue Lit-et-rature ! Il est très beau ton conte à toi aussi, heureusement qu'on ne vit pas tous les mêmes choses, ce serait triste à mourir ! Tiens moi au courant pour tes études, ça m'intéresse.

mer-lointaine 07/08/2007 00:28

Bonjourmerci pour ta réponse!  j'attends  ton e.mail avec joie. Ce que je n'ai pas dit encore c'est que j'avais commencé en 2004-2005, et j'ai redoublé une année....  Voilà...A + ^^ps: pour le pseudo je comprends parfaitement ton choix .... ;-)