Horaires d'été

Publié le par Amy

Comme tous les étés, nous avons des horaires d'ouverture différents à la bibliothèque. Nous passons de 25h30 d'ouverture hebdomadaire (à deux) à 16 heures d'ouverture (seule). Certes, c'est peu, mais ça devait être pire, seulement 8 heures prévues par les élus et la hiérarchie. C'est nous qui avons demandé à ouvrir plus largement car l'année dernière, nous avons sué sang et eau : nous avions l'impression d'être des caissières qui bippions les livres, sans pouvoir conseiller les gens, ni les renseigner.

Mais comme chacun sait, les gens ont la mémoire courte et surtout, ils aiment bien râler. Je ne dis pas que nos horaires sont des plus pratiques (nous fermons tous les jours à 17 heures et sommes fermés le jeudi toute la journée), mais nous sommes ouverts toutes la journée du samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Donc même les gens qui travaillent devraient en théorie pouvoir venir à la bibliothèque médiathèque (Oups, I did it again)

Voici les questions qui reviennent le plus souvent :

- vous fermez pendant l'été ? Non, nos horaires sont réduits, mais nous sommes là tout l'été, pas de fermeture. Oui, enfin, ouverts, faut voir vos horaires, je suis venu hier à 17h30, je me suis planté le nez ! (vous ne connaissiez pas l'expression "se planter le nez" ? Voilà qui est fait !) Je suis désolée pour vous, nous avons eu nos horaires d'été très tard cette année car ils n'étaient pas validés, mais je les ai fait paraître dans la presse dès que je les ai eu. Ben oui, mais j'achète pas le journal moi. Ah !

- Vous êtes ouverts le lundi ? Non, toujours pas ? C'est-à-dire que nous travaillons le samedi (et que, contrairement aux apparences, nous ne dormons pas à la bibliothèque, nous avons une vie privée, voir même Oh comme c'est étonnant, des amis, des enfants, un mari, des parents... Rayez la mention inutile) Oui mais la semaine prochaine, le mardi est férié donc vous pourriez être ouverts le lundi pour rattraper. Ben oui, on pourrait même ouvrir à 23 heures et tirer un feu d'artifice de la bibliothèque, ce serait rigolo. L'esclavage a été aboli en 1848 (il me semble, mais je ne suis que bibliothécaire, je bippe des livres toute la sainte journée, je range aussi accessoirement, mais en aucun cas je ne sais lire, penser ou éprouver des sentiments)

- Pourquoi vous n'êtes pas ouverts le matin ? Parce qu'on ne vous attend pas pour être occupées, on accueille le centre aéré (qui cette année aurait voulu passer ses journées ici, alors qu'il fait beau, mieux que l'année dernière), on a du travail interne, des réunions en centre ville, les accueils de classe de l'année prochaine à préparer, et puis, les livres ne se cataloguent, couvrent, exemplarisent, commandent, rangent... pas tout seuls ! Je sais, c'est un scoop pour beaucoup de mes lecteurs, j'essaie d'y aller doucement côté révélations, je n'ai pas de défibrillateur à la bibliothèque).

Je ne sais pas si c'est général, mais quand je croise des lecteurs en dehors de la bibliothèque, ils me remettent rarement. On se souvient de la tête de son banquier, de son médecin ou de sa boulangère, mais la bibliothécaire est un être effacé qu'on n'imagine pas autre part que derrière son comptoir de prêt. Pour remédier à ce sentiment d'anonymat, j'ai acheté des lunettes bleues à la forme très particulière. Elles agissent comme une piqûre de rappel.  Sinon, il me reste la solution des magazines people, si je me fais prendre en photo sur une plage, un peu dénudée, à côté d'une célébrité, et que je place le dit magazine à la bibliothèque, peut-être qu'on me reconnaîtra. Ou pas...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Estelle 12/02/2010 00:15


Un jour il y a bien longtemps, en sortant du lycée, une amie a fait la bise à une femme qu'elle croisait dans la rue.
Quelques pas plus loin, elle se retourne avec affolement quand je lui demande qui c'est :
- Ah ! Mais c'est ma bibliothécaire !!
... A défaut de vous reconnaître, encore vous fait-on des gestes d'amour ! ^^


Isabelle 30/09/2009 15:27


Bonjour,
Bibliothécaire depuis 2 ans dans une médiathèque de proximité, je me reconnais aussi largement dans cette description !
Du moment qu'il y a de la lumière, les gens rentrent, même le midi (on déjeune tous sur place et on n'a pas d'espace cuisine...).


diane 29/07/2009 23:47

j'adore tes réponses elles sont vraiment hilarantes, tu as beaucoup de style quand tu écris, tu devrais profiter de tes lundis pour nous pondre une petite nouvelle ! bizz

kalistina 16/07/2009 21:33

Je suis professeur-documentaliste, donc n'exerce pas le même métier, mais je reconnais tout de même pas mal de situations... Petite anecdote : à la rentrée, un collègue plein de sollicitude me demande "et ça va, tu t'ennuies pas trop?"...

Finette 12/07/2009 21:14

Ton article est rigolo même si je comprends bien que tu puisses en avoir marre de toutes ces réflexions récurrentes.Au mois d'août, je vais travailler pour la première fois dans une bibliothèque ( pour 6 mois minimum) en tant qu'agent polyvalent des bibliothèques. Nul doute que j'entendrai ce genre de remarques et d'autres encore...;)

Amy 13/07/2009 09:37


C'est génial, tu entres dans la grande famille des bibliothécaires ! Bonjour collègue !
Oui, c'est plus un article au ton humoristique, mais qui reflète une réelle fatique, certains jours, car les lecteurs ne comprennent pas que nous travaillons en dehors des horaires d'ouverture.
Enfin, je les adore mes lecteurs...