Une (irrésistible) envie de sucré - Meg CABOT

Publié le par Amy

Dans son adolescence, Heather Wells était une chanteuse pour jeunes filles en fleur et son petit ami faisait partie d'un boys band. Hélas, sa mère est partie avec tout son argent, son contrat avec sa maison de disque a été rompu et elle a retrouvé son copain dans une situation compromettante avec une autre jeune fille.
A 28 ans, la voilà directrice adjointe d'une résidence universitaire à New York, ce qui lui permettra, passée sa période d'essai, de faire des études gratuitement. Mais deux filles meurent coup sur coup à la résidence et Heather est persuadée qu'il s'agit de meurtres. Elle se met donc à enquêter...

Ce fut une lecture distrayante après Les Demeurées et Les Papas du dimanche, deux textes forts et riches en émotion.
Chaque chapitre s'ouvre sur le texte d'une chanson qu'Heather chantait pendant sa période dorée. Je ne résiste pas à l'envie de vous en mettre un extrait, pour que vous situiez la profondeur abyssale de ce qu'on lui faisait chanter alors :

Chaque fois que je t'aperçois
J'ai une envie de sucré
Tu es ma barre de nougat
J'ai qu'une envie, c'est de te croquer !
J'oublie les calories !
Pas moyen de résister
A une envie de sucré !

N'est pas Barbara qui veut...

Je n'ai pas trouvé un grand intérêt à ma lecture, mais elle me permet de mettre fin à un débat avec ma collègue de travail Christelle. Selon elle, nous avons mal classé ce livre en le rangeant chez les ados. Elle voudrait donc le passer en section adulte. Par conséquent, j'ai tenu à accomplir mon devoir professionnel jusqu'au bout en lisant ce roman (quelle abnégation, chers Bérénice addicts, vous avez noté j'espère !)
Et bien je ne suis pas d'accord avec ma collègue. Certes, j'ai vu ce roman dans une librairie anglaise, classé dans son édition originale chez les adultes. L'héroïne a 28 ans, mais a un comportement d'adolescente attardée, parfois très irritant. Les quelques scènes de sexe sont tout sauf détaillées, et même si le vocabulaire est parfois cru peut-être pour des ados de 12-13 ans, il ne l'est pas pour d'autres de 16-17 ans. Christelle a mis en garde une mère de famille récemment car sa fille de 12 souhaitait emprunter ce titre. Elle lui a presque ri au nez, en lui répliquant que si ce sujet était abordé dans des romans, cela lui éviterait certaines conversations avec sa fille ! J'étais pour ma part outrée de cette réaction : si les parents ne prennent pas un minimum de responsabilité au niveau de l'éducation sexuelle, quel rapport à la sexualité les enfants peuvent-ils entretenir ?

En fait, je crois savoir ce qui a choqué ma collègue : "... les agents de sécurité sont au courant de tout ce qui se passe dans les bâtiments où ils travaillent [...] des étudiants qui fument [...] en passant par les bibliothécaires qui s'envoient en l'air dans les cabines d'étude." Elle n'a pas dû supporter qu'on l'on remette en cause ainsi notre intégrité professionnelle !...
Moi, par contre, j'ai eu droit à une dédicace toute personnelle : "De notre union naîtront Jack, Emily et Charlotte Wells-Cartwright..." Mon prénom séduirait-il toujours les futurs parents ?

Il me reste les deux volumes suivants à lire maintenant, Une (irrésistible) envie d'aimer et Une (irrésistible) envie de dire oui. Que croyez-vous ? Professionnelle jusqu'au bout des ongles on vous dit ! Ca tombe bien, je les ronge, mes ongles...

Meg CABOT, Une (irrésistible) envie de sucré, Albin Michel (Wiz), 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

limaraudeuse (pas besoin de le mettre nan? XD) 05/02/2011 17:00



J'ai ADORé ce livre, Heather s'en fiche complètement qu'elle est fait du 46, et c'est ce que j'aime chez elle, souvent dans les livres, les
héroînes sont "blonde, minces, belle" alors que là, pas vraiment!


Heather est quelqu'un de fraîche, et positive même si elle sait que Cooper (du moins dans le 1 et 2) ne sera jamais avec elle...


Idéale pour les coup de bleu, romantique et policier, j'ai beaucoup apprécie ce livre!!!!


Le 3 est sortie, et d'apèrs Meg, le 4 est en cour d'écritue! ;)



Luna 28/01/2011 11:04



Comme je te l'ai déjà dit, j'aime beaucoup cette auteur et je pense avoir lu plus des trois quart de ses écrits ! Je ne m'en lasse pas =)


D'ailleurs, je viens de publier sur mon blog mon avis sur le 5e tome de Mediator de Meg Cabot...


 


Joli article,je reviendrais,


bonne continuation =)



Luna 25/01/2011 16:44



J'aime beaucoup cette auteur, elle a guidé toute mon adolescence ! C'est très frais, sans prise de tête, très agréable à lire...
D'ailleurs, je viens de publier mon avis sur le 5e tome de missing sur mon blog !

Jolie critique,
bonne continuation =)



Tiphanya 09/10/2009 22:00


J'avais bien aimé ce roman, difficielement comparable avec journal d'une princesse je trouve. L'héroïne ici est beaucoup plus "femme", on a moins l'impression de lire un truc pour jeune fille en
fleur n'ayant jamais eu de copain dans leur vie... quoique


Karine:) 27/09/2009 17:34


Vraiment, quelle abnégation!!!  J'en suis toute retournée!  Je veux lire le journal d'une princesse, de l'auteur, depuis un bon moment déjà!!


Amy 28/09/2009 22:19



Abnégation, le mot est juste ! J'ai préféré le journal d'une princesse, mais je n'ai lu que les cinq premiers tomes.