Passage du gué - Jean-Philippe BLONDEL

Publié le par Amy

Passage du gué
Une femme, deux hommes - deux, peut-être trois histoires d'amour. Un roman lumineux sur l'ambiguïté du désir, la confusion des sentiments et la grâce fragile des renaissances.
De Jean-Philippe Blondel, j'avais lu et adoré Accès direct à la plage, j'avais lu et beaucoup aimé 1979, j'avais lu et apprécié Juke box. Mais je ne m'attendais certainement pas à ce que ce livre soit un tel choc.
 
Tout commence banalement, par un arrêt dans les magasins d'usine, sorte de compromis tacite pour que les enfants acceptent d'aller voir leurs grands-parents. Mais tout à coup, le monde s'écroule pour Fred : il a reconnu un couple à la caisse d'un magasin, un couple dont il a été très proche, vingt et un ans auparavant.
 
En dire plus, ce serait trop en dire. Ce que je peux ajouter, c'est l'immense émotion qui se dégage de ce livre, une émotion que j'avais rarement ressentie lors d'une lecture, une émotion qui s'apparente pour moi à une émotion de cinéma, je ne saurais dire pourquoi. J'ai retenu mes larmes plusieurs fois. Dans le livre que j'ai emprunté à une bibliothèque du réseau parisien (parce qu'on ne l'a pas chez nous, mais comptez sur moi pour faire un rattrapage, je suis responsable du fonds roman quand même), une bibliothécaire avait collé un papier pour recueillir l'avis des lecteurs. Elle avait écrit "Un peu, Beaucoup, Passionnément, Pas du tout" et les lecteurs n'avaient plus qu'à cocher leur choix. Ca donnait ça :
 
Un peu X
Beaucoup XXXXXXXXX
Passionnément XX
Pas du tout
 
Merci, Monsieur Blondel, merci pour tout ce que vous avez sorti de vos tripes et mis dans ce livre.

Publié dans Critique d'oeuvre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clochette 04/08/2007 06:28

J'ai moi aussi beaucoup aimé et je viens d'acheter "Accès direct à la plage" en attendant son prochain roman fin août. Je viens de finir "Un minuscule inventaire", très bien aussi. Tu rends très bien dans ton billet ce que j'ai ressenti à la lecture de ce livre.

Amy 06/08/2007 18:20

Merci du compliment Clochette, je suis d'autant plus flattée que tu es une grande bloggeuse ! J'ai rougi derrière l'écran de mon ordinateur...

jp 31/07/2007 20:14

merci à vous. Je reste extrêmement sensible sur ce roman, pour diverses raisons - j'ai beau avoir navigué sur d'autres écrits depuis, Fred, Myriam et Thomas s'accrochent encore à moi et je n'ai pas envie de les détacher.

Amy 06/08/2007 18:27

Merci pour ce commentaire monsieur jp, merci d'avoir pris le temps de l'écrire, cela me touche beaucoup, sincèrement. Et je ne vous dis pas la tête de mes parents quand je leur ai dit qu'un auteur avait laissé un commentaire sur mon blog...

anjelica 27/07/2007 10:38

J'ai lu 2 BLONDEL et j'ai pas accroché donc je laisse tomber !

Florinette 19/07/2007 13:56

Un livre magnifique qui m'a bouleversée que j'aurais pu cocher "Passionnément" ! ;-)

Emeraude 19/07/2007 10:43

J'ai lu 1979 récemment et je n'ai pas tellement accroché... Mais la plume de Blondel ne m'a pas laissé complètement indifférente non plus, alors pourquoi pas ?