Maudit Karma - David SAFIER

Publié le par Amy

Maudit karmaKim Lange est la plus célèbre présentatrice de télévision d'Allemagne. Elle doit d'ailleurs recevoir un prix pour la présentation de son émission du moment, le jour même de l'anniversaire de sa fille Lilly. Kim est égocentrique, ne se soucie pas des états d'âme de sa famille, qu'elle délaisse au profit de sa carrière. Mais elle meurt brutalement, dans des circonstances très bizarres, et au lieu d'entrer dans cette lumière blanche qui commence à l'envelopper, Bouddha décide de la réincarner. Malheureusement pour Kim, comme elle a accumulé du mauvais karma tout au long de sa vie, elle est réincarnée... en fourmi. Commence alors pour elle une longue traversée du désert, une succession de réincarnations qui, elle l'espère, va la rapprocher de sa famille.

 

C'est ma collègue Zap qui m'a offert ce roman pour mon anniversaire. Elle l'avait elle-même beaucoup apprécié, et souhaitait m'offrir une lecture distrayante. Elle avait très peur que je l'ai déjà dans ma PAL, connaissant son immensité, mais non, elle est tombée juste, point de Maudit Karma dans mes bibliothèques. Sois consciente de ton exploit Zap (je préfère te laisser anonyme tant que je n'ai pas ton autorisation pour dévoiler ton identité).

 

Je dois bien avouer que j'ai passé un excellent moment en compagnie de Kim et sa famille, ainsi qu'avec Casanova, car oui, Mister Casanova himself intervient dans ce roman, à travers ses mémoires, mais aussi en tant que réincarné. Grâce à lui, elle comprend qu'il lui faut accumuler du bon karma pour espérer se réincarner en autre chose qu'une fourmi, et ainsi approcher au plus près de la nouvelle vie de sa fille et de son mari, mari qui n'hésite pas à se consoler dans les bras de l'ex-meilleure amie de sa femme.

 

Le ton est enlevé, l'écriture simple mais efficace. En témoigne ce passage dans lequel Kim se rebelle contre Bouddha :

 

- Les dictateurs ne sont pas des gens bien ! protestai-je. Les politiciens non plus, ni, à mon avis, les programmateurs de télévision, mais sûrement pas moi !

- C'est pourquoi les dictateurs se réincarnent en autre chose, répliqua Bouddha.

- En quoi ?

- En bactéries intestinales.

 

J'ai évidemment éclaté de rire à ce passage, au point qu'il a fallu que j'explique à mes parents, qui lisaient dans la même pièce que moi, ce qui avait bien pu déclencher mon hilarité.

 

C'est une lecture facile, plaisante, qui ne se prend pas au sérieux et dont le but avoué est de nous faire passer un moment de détente. J'ai adhéré de bout en bout, même si la fin est un peu "clichée" et que l'on a du mal à croire à la rédemption de Kim.

 

A lire pour se détendre.

 

David SAFIER, Maudit Karma, Pocket, 2010.

Commenter cet article

Joelle 25/08/2010 14:19



Je n'avais pas lu beaucoup d'avis positifs sur ce roman jusqu'à présent mais il est quand même dans ma PAL (j'ai bêtement craqué pour la couverture !)



Amy 30/08/2010 20:59



C'est justement la couverture qui m'avait freinée, mais finalement j'ai passé un bon moment. Je suis très bon public, on le saura...