La mise à nu des époux Ransome - Alan BENNETT

Publié le par Amy

La mise à nu des époux RansomeEn rentrant de l'opéra, M. et Mme Ransome trouve leur appartement cambriolé. Tout a disparu, les objets précieux bien sûr mais pas seulement : même le papier toilette a été emporté ! Devant le désintérêt évident de la police, ils décident de reprendre leur vie d'avant,rachètent petit à petit tout ce dont ils ont besoin, mais ils n'arrivent pas à dépasser le traumatisme que représente ce cambriolage. D'un autre côté, on sent bien que cet évènement est l'un des rares qui pimente quelque peu la vie bien rangée, presque militaire de ce couple de la bourgeoisie anglaise.

 

Je me suis offert ce roman d'Alan Bennett pour mon anniversaire car j'avais beaucoup aimé La reine des lectrices. Au début du livre, j'ai retrouvé l'humour mordant de l'auteur. Il décrit des situations tout à fait banales mais, par son écriture, réussit à apporter une touche de cynisme qui nous fait, au choix, grincer des dents ou rire jaune. Les personnages principaux sont enferrés dans leur vie qui obéit à des règles et des habitudes bien précises dont Mme Ransome aimerait bien sortir mais en est empêchée par son époux. Et si ce cambriolage était l'occasion de rompre avec la monotonie des jours, de donner un coup de pied dans ce carcan qui enchaîne nos héros ? Pendant une bonne moitié, j'ai adhéré : à l'écriture, à l'histoire, aux personnages. Mais l'invrasemblance qui s'installe ensuite (je ne vous dirais pas à quel moment, chers Bérénice addicts, je ne suis pas cruelle) m'a laissée perplexe.

 

Les dernières parges sont beaucoup plus convaincantes et terminent bien ce qui est plus une fable qu'un roman à mon sens. Il y a quelque chose à apprendre de l'expérience malheureuse de Rosemary et Maurice, qui peut s'appliquer à l'ensemble des couples de la Terre. Vivre avant qu'il ne soit trop tard, car on peut être en vie mais sans vivre vraiment. La mort ne ferait pas de différence. Je ne suis pas écrivain, chers Bérénice addicts, je n'exprime pas forcément cette idée très clairement, mais je vous fais confiance, vous m'aurez comprise !

 

Une lecture agréable mais décevante par rapport au roman précédent.

 

Alan BENNETT, La mise à nu des époux Ransome, Denoël, 2010

Publié dans Critique d'oeuvre

Commenter cet article

Joelle 25/08/2010 14:11



Tout le monde semble du même avis par rapport à son précédent titre mais il continue à bien me tenter (mais bien sûr, il est tout le temps emprunté à la biblio !)



Amy 30/08/2010 20:55



J'ai revendu mon exemplaire, désolée. J'aurais pu te l'envoyer sinon...



Lulu 16/07/2010 13:47



J'ai lu pas mal d'avis similaires. Il ne me tente pas du coup. -_-



loulou 15/07/2010 19:21



j'ai beaucoup aimé La Reine des lectrices ! j'ai peur d'être déçue avec celui-ci :(