J'y étais ! J'y étais !... au salon du livre de Paris

Publié le par Amy

Afficher l'image en taille réelleJ'entends d'ici vos cris en lisant ces mots : en tant que LCA, je ne devrais pas avoir le droit de mettre les pieds dans un tel lieu de tentation. Nous sommes plutôt d'accord mais comme je l'ai déjà dit, j'habite Paris, ce qui ne me fait pas particulièrement plaisir, donc il faut bien y trouver quelques petites compensations... Mes parents sont venus de Bretagne pour l'occasion, et pour économiser le prix d'une chambre d'hôtel, nous avons campé pendant deux jours et deux nuits dans 15 m2. C'était pour la bonne cause ! Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour toucher des livres !

Nous nous sommes donc levés à 7h30 samedi 24 mars au matin (Aahrgg !), partis à 8h30 de chez moi (il est difficile de se mouvoir à 3 dans 15 m2) et arrivés là-bas à 9h20, alors que les portes n'ouvrent qu'à 9h30. Pas mal les Bretons ! Sac à dos pour tout le monde, nous avons filé vers le stand où Raymond COPPA et Raymond POULIDOR dédicaçaient leurs livres. C'était la seule exigence de mon père pour toute la journée, donc on y est allé de bon coeur ma mère et moi. Ils ont été super sympas, et ont accepté que je les prenne en photo avec mon père. Ensuite, nous avons déambulé tranquillement dans les allées, avec un arrêt prolongé sur les stands de la région Bretagne, évidemment. Quelques acahts plus tard (Belfond, Presses de la cité, Pocket, France Loisirs...), un visage a accroché mon regard. Serait-ce... Mais oui, c'est bien lui ! N'écoutant que mon courage, j'ai abordé... Olivier ADAM, qui était au salon en simple visiteur. En gros, j'ai rougi, il a reculé ("C'est qui cette psychopathe, on ne peut même pas être tranquille ?!"), je lui ai demandé s'il était bien Olivier ADAM (je n'allais pas dire à cet homme "J'adore ce que vous écrivez" sans avoir vérifié son identité, imaginez qu'il ait été... menuisier ou... dentiste !), ce qu'il a confirmé en reculant toujours. Et là, j'ai craché le morceau : "J'adore ce que vous écrivez, merci beaucoup". Il a paru gêné, surpris et content que je ne sois pas la tueuse au couteau. Première grosse émotion de la journée.

Puis, nous sommes arrivés devant le stand "France télévisions", et là... SAMANTHA et CHANTAL en train de signer leur bande dessinée ! Je sais, ce ne sont pas des auteurs, mais de les voir en vrai, c'était incroyable. Tout comme Alexandre ASTIER, alias Arthur dans Kaamelott, plus tard dans la journée. Plusieurs achats plus tard (Flammarion, Gallimard, Denoël, Albin Michel, Plon, Stock...), STOP : pause déjeuner, le temps de récupérer et de repérer les prochaines dédicaces.

Après un repas gastronomique et équilibré (sandwitch, compote, pomme... mais nous n'étions pas là pour manger, bien sûr), c'est reparti. A 13 heures, notre compatriote Hervé BASLE (né dans le village voisin du nôtre) dédicaçait sur le stand Laffont. Mais son éditrice était tellement possessive que nous avons fini par partir sans avoir pu lui parler. Elle lui tapait sur l'épaule sans pouvoir s'arrêter de rire, une coupe de champagne à la main. Quelle dépravation ! Nous avons poursuivi notre chasse à la dédicace, Mireille CALMEL, Janine BOISSARD, Françoise BOURDIN, pour maman, et pour moi... Camille de PERETTI. Et oui, j'ai pu la voir, lui parler et lui faire signer mon exemplaire de "Nous sommes cruels" dont j'avais parlé ici-même. J'étais présente sur le stand de Stock environ un quart d'heure avant qu'elle n'arrive parce qu'à côté d'elle, Micheline PRESLE était prévue, imaginez le nombre de curieux que cet évènement peut attirer. Et puis, pile à l'heure, j'ai vu arriver une très jolie jeune femme, un peu tendue visiblement, qui avait un peu peur d'affronter les quelques personnes venues la rencontrer. J'étais la première de la file, la pauvre, nous étions embarassées toutes les deux. Elle m'a demandé si j'avais aimé son livre, comment je m'appelais (mon nom de famille également, qu'elle m'a fait épeler pour ne pas l'écorcher). Après avoir rougi comme une tomate écarlate, je lui ai dit que j'avais aimé son livre et que je l'avais commandé pour la bibliothèque pour laquelle je travaille, ce qui lui a visiblement fait plaisir. J'ai mis fin à l'entretien assez vite, non seulement parce que d'autres personnes attendaient après moi, mais aussi parce que je ne savais plus quoi dire. Ce que je peux être bête, elle a dû me prendre pour une gourde ! Deuxième grosse émotion de la journée.

La troisième n'allait pas tarder. J'ai voulu aller visiter le stand de la mairie de Paris pour voir si, comme annoncé, des collègues allaient faire signer des pétitions aux visiteurs contre l'ouverture des bibliothèques le dimanche (je trouve cela tout à fait déplacé, mais ceci est un autre débat...) Et là, je trouve une brochure qui liste les coups de coeur de chaque comité de lecture des bibliothécaires de la ville, et je cherche désespérément, et je trouve... la brochure du comité "romans", duquel je fais partie. Et je retourne le papier, et je vois mon nom, correctement orthographié ! Je montre cette insignifiante brochure (il faut être réaliste de temps en temps, pour tout autre que moi, ce truc n'est qu'un bout de papier) à mes géniteurs, qui écarquillent les yeux et délestent le présentoir de quatre brochures. Ils sont très fiers de moi, du coup, je suis toute chose.

Nous repartons à l'aventure et croisons Hervé BASLE, encore lui, qui a terminé sa séance de dédicaces. Mon père, avec sa gouaille habituelle, lui dit bonjour et que nous sommes de la même région. Du coup, il s'arrête et nous parlons de toutes les célèbres figures des villages environnants. Clou de la rencontre, ma mère demande si elle peut prendre une photo, il dit oui et me prend par l'épaule pour la bonne cause.

Nous sommes à bout de forces. Nous continuons cependant notre visite. Une chose m'a marquée, encore plus que les deux années précédentes : il y a plus de "people" que d'auteurs dans ce salon. J'ai entre aperçu Amélie NOTHOMB, Harlan COBEN, Emmanuel CARRERE, Laurent GAUDE et Alice FERNEY, mais j'ai vu plus de people encore : Roger HANIN (ah non, ne me dites pas que c'est un écrivain, s'il vous plaît !), Catherine LABORDE, ZUMEO (présentateur sur M6), Jean-François DEREC, Alexandre ASTIER (plus acteur que people, mais pas non plus écrivain, tout comme Laurent MALET, SAMANTHA et CHANTAL)... L'ambiance est plutôt bon enfant, c'est sympathique de croiser à la fois des auteurs (des "vrais") et des people, mais du coup, l'écriture est un peu reléguée au second plan, on vient voir, pas parler, moi la première d'ailleurs.

En tout cas, j'ai passé une super journée. Nous sommes repartis à 16 heures, sous la pluie, dans un métro bondé, mais heureux d'avoir partagé cela ensemble, d'en avoir eu plein les mirettes. Le soir, on a regardé les photos prises sur place en les commentant, et on a feuilleté nos livres comme de précieux trésors. Qu'ai-je acheté ? Petites curieuses...

- Couleurs de Clare Morrall

- Je m'appelle Jeanne Mas de Thomas Lélu

- Ma vie pour la tienne de Jodi Picoult

- Une simple affaire de famille de Rohinton Mistry

- Loin de Chandigarh de Tarun J. Tejpal

- Le prince des marées de Pat Conroy

et ma mère m'a offert Le ciel n'attend pas de Tawni O'Dell (et j'ai offert un livre à ma mère... Mais ça compte pour la fête des mères)

Vive les livres ! Vive la lecture !

Publié dans Actualité littéraire

Commenter cet article

Léonor 15/08/2007 14:24

eh bien, après avoir lu ce texte, je me renderait au salon du livre l'année prochaine!je cherche désespérément l'adresse où écrire à olivier adam. j'ai beau chercher, je ne trouve rien... est ce que quelqu'un aurait une idée? merci beaucoup!c'est très original d'être bibliothécaire, c'est vrai que je n'y avait pas pensé... =)bonne continuation!

Amy 15/08/2007 17:17

@ Léonor : Bienvenue Léonor, merci d'avoir laissé un commentaire. Olivier Adam habite chez moi, en Bretagne, et plus précisément près de Saint Malo. Bien sûr, je ne connais pas son adresse, mais il a une page "My space" et je pense que tu peux lui laisser un mail. Je me renseigne et je t'en dis plus bientôt.

patch 01/04/2007 19:58

Pffff, La chanceuse....il pourrait faire le salon de Paris chez moi en Alsace.....Il y a celui de Colmar(haut-rhin), qui est pas mal conséquent, et l'année dernière Janine Boissart y était également.... bon côté people, c'est sur qu'on a moins de chance d'y croiser Roger....;o ) Et tu as celui de St-Louis qui est pas mal aussi....frontière suisse (du coup je fais une pierre deux coup, livres/chocolat ;op)....
Je ne desespere pas, pour nous le salon du livre de Paris, ce serait l'année prochaine....(va falloir que je commence à mettre des sous de côté!!)....

kalistina 29/03/2007 23:48

oh là là comme je suis jalouse!! J'espère que je pourrai aller au salon du livre l'an prochain...

Florinette 28/03/2007 12:20

Waouh ! c'est une magnifique journée que tu as passée à Paris, comme je t'envie d'avoir pu rencontrer Olivier Adam !!! et même d'avoir été au Salon du Livre. Je vais bientôt me consoler en allant à celui de Bordeaux qui est beaucoup plus petit, mais où je risque quand même de faire de jolies rencontres ! ;-)

Amy 31/03/2007 22:22

Salut Florinette !
Si ça peux te consoler, avant de découvrir le salon du livre de Paris, j'ai fréquenté, et je fréquente encore, le salon "Etonnants voyageurs" de Saint Malo, qui est petit également mais qui m'a permis de faire de belles rencontres, comme tu dis. Ce n'est pas la taille qui compte, ce sont les personnes invitées et la façon dont les organisateurs prennent les choses en charge.