Sept filles en colère

Publié le par Amy

Sept filles en colèreSonia BRICOURT, Claudine COLOZZI, Mounia DAOUDI, Hélène PIOT, Sophie PREVOST, Elizabeth TCHOUNGUI, Lucile VANWEYDEVELDT

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un recueil de nouvelles écrit par sept filles (comme son titre l'indique ! ). Pour préciser un peu les choses, les vingt-quatre nouvelles parlent exclusivement des relations hommes / femmes. Les travers des hommes sont passés en revue, toutes leûrs petites lâchetés quotidiennes également.

Je suis sans aucun doute jeune et naïve, mais j'ai trouvé ces sept filles vraiment très en colère.

J'ai d'abord été très émue par "Racine peut aller se rhabiller", qui aborde le thème de l'avortement. Une jeune femme doit faire face à la lâcheté d'un homme d'un bout à l'autre de leur relation. Pas envie de mettre un préservatif, pas le courage d'assumer un enfant, pas libre pour venir chercher la jeune femme à la sortie de la clinique où elle a avorté. Dans un style différent, L'homme idéal est également attendrissant, parce qu'on se rend compte qu'il n'y a qu'un homme au monde qui peut répondre présent n'importe quand, c'est notre père.

Mais il y a aussi des nouvelles très anecdotiques qui ne sont pourvus d'aucune qualité littéraire et qui ne font que montrer les hommes du doigt. A la base, ce sont des nouvelles, on doit y trouver une volonté d'affirmer son style tout en racontant une histoire. Parfois, le style est mis de côté et c'est la narration qui prime, ce qui est dommage, parce qu'il y avait forcément une solution pour associer les deux.

Dans le cas de Du Dakar à mon lit, l'homme présenté était tellement détestable que j'ai détesté la nouvelle. Les lâches parsèment le recueil, comme dans Tout bien, tout honneur ou Jus de fruit et déconfiture. Quant à la dernière nouvelle, Une livre de jarret de porc, elle m'a vraiment dérangé. Encore une fois, cela doit venir de moi, de mon inexpérience face aux hommes, gentils ou pas.

On ressort de cette lecture secouée et on se dit que si l'on avait rencontré le dixième de ces hommes, nous aussi nous serions en colère. En tant que fille, je me suis sentie solidaire. Il faudrait juste travailler plus en profondeur des qualités littéraires qui sont déjà là, mais qui auraient mérité d'être développées.

Publié dans Critique d'oeuvre

Commenter cet article

majanissa 12/03/2007 09:33

Je viens de voir sur le site des "7 filles en colère" que tu avais également lu le livre. Ton opinion diffère du mien :-). Tu as raison de dire que le style littéraire n'est pas trop soigné mais emportée dans les nouvelles, je suis passée complètement à côté de çà en fait. Je ne suis pas bien âgée mais j'en ai rencontré un petit paquet de ces BIPPP dont elles parlent. Et le livre m'a fait beaucoup rire. Avec le recul, c'est vrai qu'il vaut mieux prendre le ton de la légèreté face aux mésaventures amoureuses que l'on a pu connaitre :-D. En tout cas, c'est vraiment un bon moment de détente à mon avis.