Mon expédition à la FNAC

Publié le par Amy

Pars vite et reviens tardAVANT

Ce soir, j'ai décidé d'aller à la FNAC pour trouver un livre sur les blogs. J'aimerais améliorer l'interface du mien pour que la lecture en soit plus agréable, et peut-être même découvrir des astuces et des secrets.

Mais il faut que je vous raconte dans quel état je suis quand je prévois de faire un saut dans une librairie ou dans une grande surface culturelle. Je me dis qu'il faut que je sois raisonnable, que je n'achète pas tout le magasin (pour certains et surtout certaines, seuls les magasins de vêtements ou de chaussures font cet effet, mais moi, ce sont les librairies qui m'hypnotisent le plus !). J'essaie de dresser une liste pour être efficace une fois sur place. Donc aujourd'hui, le mot d'ordre est : aller directement au rayon informatique (oui, mais où est-il? Je n'ai jamais acheté de livre d'informatique, je suis une fille moi !) Je crois qu'il est au fond du magasin donc, je vais devoir passer devant les piles de romans qui vont me faire des clins d'oeil, qui vont même m'appeler : "Amy, Amy, sauve-nous, viens nous chercher. Ramène-nous dans ta maison". "Vous croyez qu'ils sont extensibles mes 15 minuscules m2 ?" Non mais ! En plus, ils savent quand je suis en état de faiblesse, ils le sentent quand cela fait longtemps que je n'ai pas acheté un livre. En l'occurence, je n'en ai pas acheté depuis le 30 décembre, rendez-vous compte !

Je disais : aller directement au rayon concerné, marcher droit, ne pas regarder les autres livres, même les nouveautés, surtout les nouveautés ! Oui, mais je suis bibliothécaire, et ce serait honteux de ne pas regarder les nouveautés, de ne pas me tenir informée des dernières sorties. Ce serait contraire à mon éthique professionnelle : "ne jamais perdre une occasion de se tenir au courant". Bon, en fait, j'ai le droit de regarder les têtes de gondole, mais c'est tout. "D'accord chef".

Je sens que ça va être difficile !

APRES

Mission ratée. Je n'ai pas trouvé ce que je voulais mais alors pas du tout : rien sur les blogs (deux livres qui se battaient sur leur étagère, c'est dire), un état de stress permanent en voyant les rayons dévastés de la FNAC, comme si des lecteurs cannibales avaient achetés tout ce qui leur tombait sous la main pour ne pas mourir de faim. Au rayon nouveautés, que des vieilleries, toujours les mêmes depuis novembre voir octobre. Comme je ne voulais pas partir les mains vides, j'ai fini par céder devant l'étalage de tous les titres de Fred Vargas. J'ai acheté le plus connu, "Pards vite et reviens tard" pour les raisons suivantes :

  • il va bientôt sortir au cinéma et la bande annonce vue lundi était plutôt prometteuse,
  • je n'aurais plus l'air d'une extra-terrestre quand mes lecteurs me demanderont ce que je pense des livres de Fred Vargas. D'habitude, je répondais que je n'en savais rien puisque je n'ai jamais rien lu d'elle. Il faut dire qu'à la bibliothèque, nous n'avons plus rien dans les étagères parce que ses livres sont constamment empruntés, même les livres en gros caractères, et ils sont réservés par plusieurs personnes. Du coup, je passe vraiment pour quelqu'un d'étrange quand je dis que je n'ai rien lu d'elle. Bientôt, l'erreur sera réparée chers lecteurs.

Et vous, comment vous sentez-vous dans une librairie ? Combien dépensez-vous en moyenne à chaque fois ? Avez-vous du mal à vous maîtriser ?

Publié dans Achats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

xochitl 28/01/2007 14:31

Bonjour,
Je suis atteinte de la meme maladie, il m'est impossible de resister aux livres et qunad je rentre dans une librairie je ressors toujours avec un paquet bien lourd !!! J'essaie simplemet de ne pas y aller trop souvent et pour soulager mon compte en banque je vais a la bibliotheque et je visite aussi les rayons de livres de seconde main !

Amy 03/02/2007 10:40

 Bonjour Xochitl
merci pour ton commentaire, soit la bienvenue sur ce blog.
Moi aussi j'essaie me limiter à des emprunts en bibliothèque. Ca devrait être d'autant plus facile pour moi que je suis... bibliothécaire ! Mais c'est l'effet inverse qui se produit : quand je viens de passer une journée entière entourée de livres, je ne peux pas m'empêcher d'avoir des envies. Et j'achète par tous les moyens : librairies de quartier, grandes surfaces culturelles, Internet. J'ai tous les outils à ma disposition pour connaître la date de sortie des livres, et le jour J, je piaffe d'impatience, j'attends ma pause déjeuner pour aller voir si la librairie qui se trouve à proximité de mon travail a reçu les ouvrages en question. C'est ce que j'ai fait pas plus tard qu'hier.
Je suis incurable !

Katelll BOUALI 23/01/2007 18:46

C'est une bataille quasiment perdue d'avance lorsque je pousse la porte de ma librairie. Seul mon compte en banque peut me raisonner. Mais de temps en temps, je me "lâche" et alors je sors avec 3/4 bouquins (des Poches). Le pire c'est que mon mari est atteint de la même maladie...
Heureusement , la médiathèque de Guingamp est très bien pourvue et nous y trouvons toujours notre bonheur en lectures!!

Lilly 16/01/2007 23:19

Bonjour Amy ! Quand je rentre dans une librairie, je suis comme toi, incapable de me contrôler. je ressors avec 2 ou 3 livres en général... Comme demain par exemple... :D

Lilly 16/01/2007 23:19

Bonjour Amy ! Quand je rentre dans une librairie, je suis comme toi, incapable de me contrôler. je ressors avec 2 ou 3 livres en général... Comme demain par exemple... :D

Lilly 16/01/2007 23:18

Bonjour Amy ! Quand je rentre dans une librairie, je suis comme toi, incapable de me contrôler. je ressors avec 2 ou 3 livres en général... Comme demain par exemple... :D