Eté meurtrier à Pont Aven - Yves JOSSO

Publié le par Amy

En cet été 1886, Paul Gauguin se rend pour la première fois à Pont-Aven, célèbre village qui accueille depuis longtemps déjà des peintres de tous les horizons. C'est dans cette atmosphère d'émulation artistique que Clémence va passer ses vacances au manoir de Rosmadec. Mais le meurtre d'un jeune modèle de la région vient ternir son séjour, d'autant que le principal suspect se révèle être Gildas, son ami d'enfance. Éprise de justice et certaine de l'innocence de son ami, elle va mener sa propre enquête. La jeune peintre consacrera son temps à rechercher le coupable, mais profitera aussi de son été parmi les siens pour perfectionner son art aux côtés du maître.

 

Chers Bérénice addict, me voilà de retour avec une connexion internet toute neuve. Si je vous dis que j'ai réussi à faire les branchements toute seule et surtout à installer le logiciel de lancement comme une grande, vous répondez quoi ? La quichitude m'aurait-elle abandonnée ? Je n'irais pas aussi vite en besogne si j'étais vous...

 

Toujours est-il que je vais reprendre mes bonnes habitudes et vous parler d'une de mes dernières lectures, Eté meurtrier à Pont Aven, qui inaugure une nouvelle série dans la collections "Grands détectives" chez 10-18.

 

Les enquêtes de Clémence de Rosmadec - Les enquêtes de Clémence de Rosmadec, T1

 

Je pense que, si comme moi vous êtes un/e LCA, vous n'avez pas pu rater ce roman sur les tables des libraires. Le deuxième tome est paru dans la foulée, La noyée du pont des Invalides.

 

Clémence de Rosmadec est une jeune bretonne qui étudie la peinture à Paris. Elle passe ses vacances d'été chez sa grand-mère avec toute sa famille. Chaque membre a un caractère bien trempé qui contribue à dynamiser la lecture. Par exemple, son oncle est prêtre mais il a un fort penchant pour l'alcool, ce qui donne lieu à des tableaux assez épiques. Le séjour estival de Clémence commence très bien puisqu'elle reconnaît Paul Gauguin dans la foule des peintres venus pour peindre la côte de Pont Aven, mais ses espérances se noircissent quand elle trouve le corps d'une jeune prostituée dans une crique où elle aime se baigner.

 

J'ai beaucoup aimé ce polar historique. Le personnage principal est très agréable à suivre : son coeur balance entre deux hommes, elle appartient à une famille matriarcale et à l'exception de la mère de Clémence, toutes les figures féminines du livre ont un caractère très fort, ce qui n'est pas pour me déplaire. L'intrigue est peut-être faiblarde de temps en temps, mais on oublie vite cet aspect des choses au profit du profil et de la profusion des personnages. A titre personnel, les descriptions de la côte, de la mer, des paysages m'ont beaucoup plu.

 

Je laisse passer un peu de temps avant la lecture du second volume car je ne sais pas quand ou même s'il y aura une suite, je savoure donc.

Publié dans Critique d'oeuvre

Commenter cet article

Mireille 01/09/2008 20:18

Moi aussi j'ai beaucoup aimé ce roman policier, mais pas seulement! La suite est également très bien: je ne vais pas tarder à en faire un billet.  

lewerentz 13/05/2008 17:20

hello,j'ai lu ce roman et je l'ai trouvé sympa mais plus comme roman que roman policier. l'intrigue est assez molle, ça manque de tension à mon goût. ça reste cependant agréable à lire. 

Joelle 24/03/2008 16:54

Justement, en ce moment, mon syndrôme de LCA me force à me tenir éloignée de tout présentoir de livres en tous genres ! mdr !

mer-lointaine 21/03/2008 15:09

C'est chouette que tu parles de cette histoire^^ Un ouvrage que j'ai prévu de lire. mais j'hésitais, par peur d'être déçue... visiblement ce ne sera pas le cas. C'est que mon coeur fait un bond chaque fois que j'entends parler de Pont-aven. Pont-aven, c'est toute mon enfance, les vacances, la maison, les plages, les soirées finistèriennes. Mes grands-parents avaient alors une maison là-bas, que nous n'avons pu garder. Cette petite ville me manque, et je crois bien que je vais craquer pour ce livre bientôt... merci de l'évoquer Amy!

florinette 21/03/2008 10:20

Je l'ai vu, mais sur le coup je n'ai pas été très emballée, à tort on dirait bien...