Adèle d'Aiguebrune - Pascale REY

Publié le par Amy

                                                                      Adèle d'Aiguebrune L'heure d'Elise

Tome 1 : Adèle d'Aiguebrune
. À la veille de la Révolution, la très ancienne famille d'Aiguebrune se meurt, comme son château, perdu dans les collines de l'Angoumois. Le plus triste des destins attend Adèle d'Aiguebrune, née boiteuse, pauvre et ignorée de tous. Chez ses voisins Champlaurier, où une société provinciale s'étourdit de fêtes et de bals, elle sert de gouvernante à la jeune Elise, une enfant fragile et délicate qui lui ressemble beaucoup.
Et c'est 1789. Les menaces s'accumulent autour du grand château et de ces nobles insouciants. La Terreur condamne les Champlaurier. Marsaud, ancien cocher et ami d'enfance d'Adèle, s'est rangé auprès de l'accusateur public. Il a voté sa mort en même temps que celle d'Elise. Par quelle inimaginable cruauté pourra-t-il envoyer ces deux innocentes à l'échafaud ? 

Tome 2 : L'heure d'Elise. La Révolution et la Terreur ont dévasté la vie d'Adèle d'Aiguebrune, jeune noble ruinée des confins de l'Angoumois. Sauvée de la guillotine par son frère, devenu héros de la République, elle a vu périr la jeune Elise, sa pupille, qu'elle adorait. Qui a commis ce crime, que la fureur révolutionnaire n'explique pas seule, et pourquoi ?
Dans son vieux château délabré, Adèle s'interroge encore. Elle sait qui est cet homme, aujourd'hui puissant, qui veille secrètement sur elle, et qu'elle accepte de suivre dans le Paris bouillonnant et frivole du Directoire. Mais bientôt elle se sent étrangère, son cœur, ses racines et son honneur demeurent à Aiguebrune, dans ces solitudes où elle attendra celui qu'elle devrait haïr, mais qu'elle n'a jamais cessé d'aimer.
 

J'avais déjà lu ces deux romans il y a quelques années, et je les avais tellement aimé que quand je les ai revu dans la bibliothèque de ma mère, je n'ai pas pu m'empêcher de les lui emprunter. Alors que je dois avoir un million de livres dans ma PAL, on est bien d'accord. 

Le parcours d' Adèle est très intéressant à suivre, je suis passionnée par ces destins de femme qui se battent pour améliorer les choses. Ici, il s'agit d'aider une petite fille que tout le monde rejette parce qu'elle est boiteuse à s'intégrer dans un monde fait d'apparences et de préjugés. Elle veut l'aider à se faire aimer de sa mère, toute entière dévouée au culte de la beauté et de la jeunesse. Mais le monde bascule, Adèle vit les dernières heures d'un monde de privilèges, et la vie de celle qu'elle aime comme sa fille est menacée . 

J'adore le contexte complexe de la Révolution, y avait-il des gentils ou des méchants ou juste un peuple qui voulait vivre décemment ? Les méandres de l'esprit humain sont infinis, on ne peut pas être français et ne pas se demander comment ont été vécues ces heures si sombre de notre histoire par nos ancêtres. Notre identité française est construite sur cette fissure, et pourtant, aujourd'hui encore, on peut se demander si tout ce sang versé a servi à quelque chose. 

J'ai une question pour vous, chers lecteurs : vous arrive-t-il de relire des livres qui vous ont particulièrement plus ou marqués ? Considérez-vous qu'une fois lu, un livre ne mérite plus qu'on y revienne ? Devant la taille démesurée de votre PAL, vous ne vous sentez pas le droit de regarder en arrière ? Ou au contraire, donnez-vous une place privilégiée dans votre bibliothèque aux livres qui vous sont chers et que vous voulez relire ?

Commenter cet article

lou 29/09/2008 16:23

bonjour je m'appelle lou et j'ai 18anshe bien moi qui ne suis vraiment mais alors vraiment pas une bonne lectrice, j'ai lu les deux tomes d'adele d'aiguebrune en une semaine ( ce qui est un expoit^^). Je le conseil à tout le monde, l'écriture est trés fluide et on a sans cesse envie de savoir la suite! L'histoire est réaliste; il n'y a effectivement pas de gentils ou de méchants proprement definit et on assiste à la revolution à travers les yeux du personnage principale qui remet tout le temp son opinion en question. c'est un livre que je n'oublirais pas et qui nous donne de bonne leçons sur la vie.

merlointaine 25/10/2007 12:45

Voilà deux ouvrages qui m'attirent...!  Je serai curieuse de voir la façon dont la révolution française est mise en scène,: celle-çi étant trop souvent posée de façon réductrice par rapport à sa complexité sociale et politique.Merlointaine

merlointaine 25/10/2007 12:42

coucou^^ En réponse : J'ai bien une liste PAL depuis un bout de temps, mais qui reste dans ma tête, flemme de la mettre par écrit, et quand je me ballade dans les librairies, j'y pioche alors au gré de mes humeurs... dans mes étagères: une place privilégiée pour les livres qui sont restés dans mon coeur:A treize ans je lisais et relisais le journal d'Anne Franck. à 18 ans, je lisais et relisais la biographie d'Elisabeth d'Autriche" par Nicole Avril, (le destin d'une femme hors du commun si on ne se fie pas à la série des films bien trop mièvre qui ne rendent  justice à la femme complexe qu'était Elisabeth d'Autriche). à 20 ans c'était toute la série de DUNE par franck HERBERTet la série des dames d'Avallon de Marion BRADLEY ZIMMER.A 28 ans, maintenant ,je lis et relis les ouvrages de Jacques POULIN, auteur québécois, ayant sa renomée dans son pays. mes préférés: "la tournée d'automne", "la traduction est une histoire d'amour". Les couvertures  sont très belles et j'aime les disposées sur mes étagères de façon à ce qu'elles restent visibles. J'ai tenté de re-lire d'autres livres qui m'ont plus sur le moment quand l'inspiration manquait, mais sans succès...  Merlointaine

Florinette 23/10/2007 17:51

Je garde effectivement une place privilégiée pour les livres qui m'ont le plus marquée, je ne veux pas m'en séparer, car je sais au fond de moi que je les relirais plus tard, prenant le risque d'être déçue, on ne sait jamais, l'effet de surprise n'étant plus là...

Stephanie 22/10/2007 22:05

juste poru ta critique du jour : j'ai également beaucoup aimé ces deux romans, ils sont d'ailleurs dans ma bibliothèque et je ne compte pas m'en séparer (sauf temporairement pour les prêter)pour ta question du jour : oui j'ai aussi une PAL de relecture malgré ma PAL gigantesque (mais Tamara m'a doublée :D)bizarrement, j'ai beaucoup relu des ouvrages de la collection "école des loisirs" parce que même si ils s'adressent à des ados, sont fais pour réfléchir :)J'en ai encore ramené 2 de mon derniers week end chez mes parents!