La double vie de Pénélope B. - Anne-Solange Tardy

Publié le par Amy

La double vie de Pénélope B.«Une mouette à Paris ?

Je m'appelle Pénélope. Je suis célibataire et désormais parisienne à temps complet. J'habite le 6e arrondissement, dans un appartement formidâââble (la chambre de bonne, ça fait partie de l'appartement, non ?). Et je vais même me faire coiffer chez Toni&Guy. Je ne vous fais pas l'insulte de vous préciser QUI est Toni&Guy. Disons que j'y suis allée une fois, en tout cas. J'ai découvert le Paris branché grâce à mon cousin Axel : boutiques fashionissimes, pause macarons chez Ladurée, before et after dans des endroits où il faut être vu...

Ah oui, et j'oubliais : JE SUIS LA REINE DE LA BLOGOSPHÈRE ! Vous connaissez forcément La Mouette. Mais siiiiiii, l'auteur du blog le plus célèbre du moment. Eh bien, c'est moi !
Tous les jours, l'audience explose ! On me demande conseil sur les lieux les plus sympas, sur la crème à utiliser en cas de peau «atopique» (ato... quoi ?), les fashionistas me consultent pour savoir si ce jean slim est LE jean qu'il faudra porter cet été et pour s'assurer que oui, ce top turquoise imprimé léopard est interdit de sortie depuis 1984 ! Et puis j'ai rencontré Victor, 1,80 m de séduction...

Vous trouvez que ma vie est idyllique ?
Attendez de lire la suite...»

J'ai eu envie de lire ce livre parce que c'est l'histoire d'une Bretonne qui vient à Paris pour le travail, qui ne connaît personne et qui décide de créer un blog. Cela ne vous rappelle rien ? Je vous rassure, toute la ressemblance entre Pénélope et moi s'arrête là. Je ne porte pas de ballerines dorées et Pénélope ne passe pas sa vie dans les librairies (honte à elle !). Je n'ai pas non plus le même nombre de lecteurs sur mon blog, mais ce n'est pas grave parce que quand j'ai un commentaire, je suis comme une folle devant mon ordinateur et je bénis la personne qui a bien voulu prendre le temps de donner son avis sur mon pauvre petit blog qui n'a même pas une bannière digne de ce nom.

Bref, j'ai commencé ce livre un jour où j'étais malade et j'ai avalé les 200 premières pages aussi sec. Le style est... bloguesque en fait, on a vraiment l'impression de lire un blog, avec de l'humour, des trucs de fille, et puis bien sûr, le centre d'intérêt universel qu'est l'amour. Ensuite, j'ai déménagé et quand j'ai enfin remis la main sur mon livre, j'ai eu du mal à me replonger dans les aventures parisiennes de Pénélope Beauchamp parce que vraiment, cette fille, elle m'a énervée. Elle a tout, mais alors tout, pour être heureuse, et elle se laisse embarquer dans des histoires pas possibles. De là à dire que les provinciales ne sont que des nigaudes quand elles débarquent à Paris, il n'y a qu'un pas. 

Les deux cent premières pages sont rafraîchissantes, et puis on se lasse, voilà mon impression générale. Jalouse ? Moi, jalouse ? N'importe quoi ! Je ne suis pas jalouse parce qu'elle se déniche un fiancé beau comme un dieu. De toute façon, je ne peux pas tomber amoureuse d'un Parisien, parce que ça voudrait dire que j'accepte de passer ma vie ici. La solution ? La seule que j'ai trouvé, c'est l'abstinence pendant la durée de mon séjour à Paris ! Il faut savoir se sacrifier...

Publié dans Critique d'oeuvre

Commenter cet article

Daniel Fattore 15/09/2009 13:34

Vous le savez sûrement, mais ce roman a une suite...

Amy 15/09/2009 22:01



Oui, je l'ai acheté à sa sortie, mais je ne l'ai pas encore lu... On est une LCA ou on ne l'est pas...



viscose et acrylique 25/10/2007 12:47

Nouvelle chez over-blog et dans les blogs en général, j'apprécie beaucoup passer chez toi. Pour un anti-blog de fille, j'ai lu avec un amusement non dissimulé ce livre dans les rayons de la Fnac jusqu'à la page 125. Le moins que l'on puisse dire c'est que ça se lit bien, je suis d'accord avec toi c'est du blog imprimé. Bravo pour First la seule maison d'édition qui édite des blogs. Finalement mon imprimante est-elle une maison d'édition? A bientôt

Delphine 20/10/2007 20:07

J'ai bien aimé ton article mais ce genre d'histoire ne me tente pas trop.Pour la bannière, moi c'est pire, je n'en ai pas! (ouh, cte honte!)Bon week-end!

la nymphette 19/10/2007 17:23

Rha les livres de fille, moi j'ai eu mon compte...! J'ai envie d'etre davantage boulversée, émue, amusée que cela aujourd'hui, il y a tellement d'excellents romans à lire, pas de temps à perdre ;-)

Emeraude 17/10/2007 19:04

j'allais te dire la même chose que caro[line] sur le fiancé beau comme un Dieu !! ;-)Bah moi, ça me tente bien (entre deux lectures un peu trop dérangeantes peut être!).Par contre, si j'ai bien compris, il vaut mieux ne pas trop le lâcher. Peut être que tu te serais sentie rafraichie si tu l'avais lu d'une seule traite (façon de parler bien sûr!) PS : je te rappelle que tu n'es pas la seule à ne pas avoir de bannière digne de ce nom ! C'est un clan de cyberquiche (enfin moi cyberquiche parce que parisienne, toi tu es une cybercrêpe ;-))Alors pour les bannières, tant pis !

Amy 22/10/2007 09:48

hihihi... cybercrêpe... hihihi...c'est tout à fait ça...