Marie-Tempête - Janine BOISSARD

Publié le par Amy

Marie-Tempête"On n'est pas marin si on n'est pas sauveteur " : une nuit d'automne, au large de Kersaingilles, petit port breton, un pêcheur est emporté par une lame en secourant un plaisancier. C'est ainsi qu'à l'aube Marie Delaunay apprend qu'elle a perdu son Pierre.
Marie a trente-neuf ans, deux enfants adolescents, une modeste maison et des traites à rembourser. Alors, pour la mémoire de Pierre, pour sauver La Sonate, son chalutier, elle décide de prendre la relève.
Une femme patron pêcheur, avec deux marins sous ses ordres, on n'avait jamais vu ça… Marie aura d'abord tout le port contre elle, sans compter ses enfants qui voudraient la garder à la maison. Son courage, sa ténacité la feront peu à peu accepter de tous. Hormis de ce jeune pêcheur qui la poursuit de sa haine : pourquoi ?
Et la tempête n'en a pas fini avec Marie… Un secret surgi du passé bouleverse sa nouvelle vie. Marie manque de sombrer, tout abandonner. Où puiser encore la force de lutter ? Peut-être dans l'amour, retrouvé en la personne de Yann ?

J'ai reçu ce livre pour mon anniversaire, et je tire un grand coup de chapeau à ma mère qui a réussi à le trouver, ce qui n'était pas joué d'avance. Quoi Internet ? C'est de la triche, et on ne l'utilise qu'en dernier recours à la maison. On préfère rendre visite à toutes les librairies du coin d'abord, et si on revient bredouille, là on va sur Internet. Donc, Maman, bravo, cela faisait longtemps que je voulais lire ce livre, et tu as exaucé mon voeu. Qu'est-ce qu'une maman ne ferait pas pour sa grande fille...

Si je vous dis que l'action de ce roman se passe en Bretagne, vous ne serez pas plus étonnés que ça. On suit la vie de Marie dont l'époux vient de mourir en mer alors qu'il tentait de sauver un plaisancier sorti par gros temps. Elle doit élever ses deux enfants toute seule, mais surtout faire face à sa situation financière, qui n'est guère brillante. Pour redresser la barre, et pour être auprès de son mari, au moins en pensées, elle reprend son bateau de pêche. Elle entre alors dans un univers très masculin, et elle a beaucoup de mal à se faire accepter par les hommes, qui pensent que la place d'une femme est à la maison. Elle doit aussi se battre contre les femmes qu village, qui vendent le fruit de la pêche sur le port et la jalousent un peu, contre ses enfants qui trouvent que leur mère n'est plus jamais à la maison pour s'occuper d'eux, contre ses parents qui voudraient la faire retomber en enfance pour pouvoir s'occuper d'elle... Un jour, un homme arrive dans la vie de Marie, et peut-être va-t-elle pouvoir enfin s'appuyer sur l'épaule de quelqu'un...

J'ai beaucoup aimé ce livre, même si certaines articulations du récit paraissent un peu artificielles. L'univers de la pêche est intéressant à découvrir, dans la mesure où on nous épargne les détails techniques incompréhensibles, et j'avais envie de me battre aux côtés de Marie et de dire à tous ces hommes : "Vous avez peur de quoi, qu'une femme rapporte plus de poissons que vous ? " Oui, j'ai un côté féministe en moi qui ne demande qu'à exploser à n'importe quelle occasion, même en lisant une fiction ! "C'est la lutte finale, groupons-nous et demain..."

Publié dans Critique d'oeuvre

Commenter cet article

Delphine 03/09/2007 18:42

Oui, effectivement, Claire n'apparaît pas toujours très sympathique mais elle a ses bons côtés comme effectivement lors de l'épisode du bus. Merci d'avoir réactiver ma mémoire! :)Je crois que je vais me remettre à lire cette saga...

Delphine 26/08/2007 20:45

Bonsoir Amy!Oui j'ai vu l'adaptation télévisée de "L'esprit de famille" qui m'a bien plu même si j'ai préféré les livres.As-tu une soeur préférée dans cette saga? Laquelle te ressemble  le plus?J'adore les 4 soeurs, elles ont toutes leurs charmes. J'aurais aimé ressembler à Bernadette mais je m'indentifie davantage à Pauline.A bientôt!

Amy 02/09/2007 11:47

Comme toi, je suis plus proche de Pauline. Je rêve d'écrire, alors à défaut, je lis beaucoup. Mais j'aurais voulu être comme Cécile "la poison" ou Bernadette qui ont un fort caractère et vont au bout de leurs idées, qui ne renoncent jamais. Par contre, j'avais du mal avec le caractère de Claire, trop indolente à mon goût, sauf dans l'épisode du bus.

pom' 26/08/2007 08:32

j'aime beaucoup les livres de J.Boissard avec une preférence pour "cherche grand mère desespérément"j'ai eu la chance de la rencontrer , c'est quelqu'un de passionnée , elle adore parler de ses livres, elle donne envie de la lire.

Delphine 24/08/2007 22:47

J'ai également vu le téléfilm que j'ai adoré.J'avais lu le livre quelques années auparavant et le téléfilm montre bien le combat d'une femme contrainte à devenir pêcheur et sa lutte pour se faire accepter dans un monde exclusivement masculin.J'ai découvert Janine Boissard quand j'étais adolescente. J'ai dévoré toute la saga "L'esprit de famille", que j'ai relu plusieurs fois avec émotion. Depuis j'ai lu d'autres livres du même auteur mais avec moins de passion.

Amy 25/08/2007 14:46

Oui, vous avez raison, le téléfilm était super ! Les personnages étaient bien campés et pour une fois l'histoire était presque respectée ! Je l'ai cherché sur Internet, mais il n'existe pas en DVD, j'aurais bien voulu le revoir...@ Loulou : je suis là pour ça, pour donner envie aux gens, et quand on me dit que ça donne envie, je suis super contente. Merci à toi.@ Delphine : Moi aussi j'ai lu L'esprit de famille, déjà deux fois dans ma relativement courte existence. J'adore ! Tu as vu l'adaptation télévisée des années 80 ? C'est ressorti en DVD l'année dernière, je l'ai offert à ma mère car c'est grâce à elle que j'ai découvert Janine Boissard. Décidément ma maman, heureusement qu'elle est là !

Emeraude 22/08/2007 22:40

ça a l'air sympa ce livre !