La saga de l'été : La courée - Marie-Paul Armand

Publié le par Amy

La coureeLouiseBenoit












Pour remplir le défi de Fashion victim, j'ai décidé de lire "La courée" de Marie-Paul Armand, que j'ai reçu pour mon anniversaire. La courée est suivie de Louise et Benoît. On suit l'histoire d'une famille sur plusieurs générations dans un petit village du Nord de la France à la fin du XIXème siècle. La première à prendre la parole est Constance. Cette jeune femme n' a pas la vie facile : elle perd toute sa famille dans une épidémie de choléra et part s'installer chez son oncle. Mais la femme de celui-ci ne l'accepte pas et lui fait la vie dure. Elle passe douze heures par jour dans une filature et sa santé se dégrade. Pour échapper à tout cela, elle se marie avec un ouvrier, mais leur mariage se révèle très rapidement un échec. C'est sa fille Charlotte qui prend le relais de la narration. Elle est témoin de luttes sociales terribles, notamment du 1er mai meurtrier de Fourmi, en 1891. Sa vie se stabilise quand elle épouse Maxime, avec qui elle a des enfants. Et c'est finalement sa fille Louise qui termine l'histoire jusqu'après la Seconde Guerre mondiale. Toute la famille est très ancrée dans l'histoire des chemins de fer, puisqu'au moins un homme de chaque génération a travaillé pour la S.N.C.F.

On peut dire que les trois romans sont construits sur le même schéma : à chaque fois, c'est une femme qui raconte. On suit d'abord son enfance, puis, on s'intéresse à son bonheur matrimonial, c'est-à-dire que le tournent de sa vie passe forcément par le mariage et la naissance d'enfant. Ensuite, un élément vient perturber son bonheur, qui redonne du souffle à la narration, car on se demande si oui ou non l'équilibre va se rétablir. Leur vie s'écoule plus ou moins sereinement, et arrive la vieillesse pendant laquelle elle s'inquiète du bonheur de ses enfants et petits-enfants. 

J'ai beaucoup aimé cette lecture qui m'a emmené dans une région de la France que je ne connais pas, le Nord. J'ai beaucoup aimé les détails très réels de la vie des personnages, les détails sur le travail en usine ou dans les chemins de fer, j'ai aimé connaître ce qui constituait la vie d'une femme de l'époque. Elles passaient beaucoup de temps à attendre leur mari, c'est le moins qu'on puisse dire ! Bref, malgré le schéma assez répétitif de la vie de ces trois femmes, Constance, Charlotte et Louise ont des choses passionnantes à nous raconter et leur vie n'est pas un long fleuve tranquille. 

Une lecture très agréable qui me laissera un très bon souvenir.

Publié dans Critique d'oeuvre

Commenter cet article

Florinette 19/08/2007 17:37

Suite au post de Fashion, j'ai opté pour la saga des émigrants que je n'ai pas encore terminée, puisqu'elle comporte huit volumes et j'ai surtout profité des journées ensoleillées pour me balader que de lire donc j'ai du retard à rattraper ! La saga que tu présentes me semble effectivement très bien ! :-D